Mutuelle individuelle : comment bien choisir sa complémentaire santé ?

En France, la Sécurité Sociale prend en charge une partie des frais de santé. Selon les soins, elle rembourse entre 15 et 70 %. Le reste est soit à votre charge, soit remboursé par une mutuelle ou une complémentaire santé. Parfois vous êtes déjà couvert par une mutuelle d’entreprise, mais lorsque ce n’est pas le cas, il faut choisir une mutuelle familiale, si son souhaite couvrir toute sa famille, ou bien une mutuelle individuelle pour des besoins spécifiques ou bien lorsqu’on est seul. Ici je vous explique tout ce qu’il faut savoir sur la complémentaire santé individuelle, et comment la choisir.

mutuelle devis pas cher

Différents types de mutuelle individuelle

Il y a en réalité plusieurs profils types pour les mutuelles individuelles. On trouve généralement des formules pour tous les âges ou pour différentes situations. On trouve par exemple, la mutuelle étudiant, ou encore la mutuelle senior, la mutuelle expatrié ou bien la mutuelle fonctionnaire.

Bien sûr chacun de ces complémentaires santé est directement adapté aux besoins récurrents des personnes dans ces conditions. Un étudiant n’aura par exemple pas les mêmes besoins en terme de santé qu’un senior. Toutefois, les offres ne sont pas fixes, et on pourra ajouter des garanties supplémentaires, et modifier à la hausse ou à la baisse certains niveaux de couverture.

À quoi sert une mutuelle individuelle ?

La mutuelle individuelle va servir à couvrir les dépenses d’une seule personne. Elle doit donc être adaptée du mieux possible à nos besoins. C’est à la différence d’une mutuelle d’entreprise ou de famille, le meilleur moyen d’obtenir une protection sur-mesure. Pour autant, ce sera souvent nettement plus cher qu’une offre groupée.

Généralement, votre complémentaire santé va rembourser en partie ou en totalité le ticket modérateur pour les consultations chez les médecins généralistes ou chez les spécialistes, la pharmacie, l’hospitalisation, l’optique et le dentaire. Souvent, votre mutuelle va aussi prendre en charge des prestations qu ne sont pas du tout remboursées par la Sécurité Sociale. On pense notamment aux implants dentaires, à certains vaccins ou médicaments, à l’opération de la myopie, ou encore à l’ostéopathie.

Il y a aura aussi des services associés qui vont permettre de mettre en concurrence les offres diverses, avec des aides, des assistances, de la prévention ou bien des suivis personnalisés. Il y a réellement une grande diversité dans l’offre, pour que tous les budgets puissent trouver un niveau de couverture adapté à leurs besoins, mais aussi à leurs moyens.

Comment choisir sa mutuelle individuelle ?

Évaluer vos besoins de santé

Pour choisir au mieux sa complémentaire santé, il faut être capable de définir ses besoins actuels et également d’anticiper ceux à venir. Vos besoins vont dépendre en premier lieu de votre âge. Il est évident qu’on n’aura pas besoin des mêmes prestations à 18 ans et à 65 ans.

Ensuite il faut être honnête sur notre rapport avec les soins. À quelle fréquence consultez-vous le médecin ? Portez-vous des lunettes ? Avez-vous des problèmes dentaires récurrents ? Il faut également savoir si vous êtes consommateur de médecins qui pratiquent des dépassements d’honoraires. Si c’est le cas, il faudra un taux de remboursement élevé afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Il est toujours préférable de payer un peu plus en cotisation, mais d’être bien remboursé.

mutuelle pas cher

Les points importants à bien contrôler

L’hospitalisation, un poste à ne pas négliger

Il faut être vigilant sur tous les points de détail du contrat : honoraires, forfait journalier hospitalier, chambre particulière, frais de séjour, frais divers… Posez-vous quelques questions indispensables : Les frais de séjour sont-ils couverts dans tous les établissements ou juste à certains endroits ? Y a-t-il une limitation de durée d’un prise en charge ? Certaines pathologies comme la rééducation ou la psychiatrie sont-elle prise en compte ? Pourrais-je avoir une chambre particulière ? Pendant combien de temps et le remboursement est-il total ou partiel ?

La pharmacie

Ici, il faut connaître la catégorie de médicaments que vous utilisez le plus souvent (couleur des vignettes), et vérifier que la mutuelle prend en charge le remboursement de cette catégorie. Vérifiez bien à quelle hauteur est effectué le remboursement.

L’assurance maladie ne rembourse pas tous les médicaments. Peut-être que certains sont ou seront nécessaire pour vous. Prenez donc le temps de contrôler que les médicaments dont vous avez besoin sont correctement remboursé par les mutuelles que vous mettez en compétition.

Les soins de ville

On parle ici du généraliste, des spécialistes, mais aussi des sages-femmes, des auxiliaires médicaux, ou bien des analyses médicales et de la radiologie. La sécurité sociale ne prend en charge pour la plupart de ces prestations, qu’une partie du remboursement. Si vous passez du temps chez ces médecins très souvent en dépassements d’honoraires, vérifiez que les complémentaires remboursent correctement, et jusqu’à quel niveau.

Les dépenses optiques

Ici, c’est un poste que vous pouvez rayer complètement si vous ne portez pas de lunette et que vous êtes encore très jeune. Si vous êtes senior, gardez peut-être une petite marge au cas où, la vue finit malheureusement toujours par baisser. Si vous êtes un porteur de lunette, alors vérifiez le plafond de remboursement, ici généralement il n’y a pas de taux, mais un montant maximum annuel.

Il faut être attentif et vérifier que la mutuelle individuelle remboursent cas échéant, les lentilles qui ne sont pas remboursées du tout par la sécurité sociale. Vérifier peut-être aussi si les chirurgies légères sont couvertes ou pas.

Les soins dentaires

Là encore, selon votre âge vous pourrez peut-être vous passer d’une garantie élevée. Si vous n’avais besoin que d’un détartrage biannuel, alors il est préférable de réduire le montant des cotisations et de payer la partie non remboursée par la Sécu de sa poche.

À l’inverse, si votre santé bucco-dentaire est fragile, alors prenez une complémentaire efficace qui va permettre de couvrir les frais peut-être nombreux et parfois élevés des diverses prestations de votre dentiste. Au besoin, vérifier le niveau de remboursement, ou le plafond pour les soins d’orthodontie, les implants ou les prothèses dentaires.

Les services supplémentaires qui peuvent être bienvenus

En plus du remboursement de vos frais de santé, une mutuelle individuelle a pour vocation de vous apporter quelques services non-négligeables :

Le tiers payant : C’est presque indispensable. Grâce à ce service, vous ne pas à avancer le montant de certains soins médicaux ou pharmaceutiques. Votre complémentaire santé va payer directement le professionnel de la santé qui s’est occupé de vous. Idéal pour continuer à aller chez le médecin, même si la fin du mois est difficile financièrement parlant.

Des remboursements rapides : Certains organismes promettent des remboursement en moins de 48 heures, et d’autres se montrent beaucoup plus long. Il est évident qu’on apprécie toujours d’être remboursé aussi vite que possible.

Des services d’assistance : Que ce soit pour la garde des enfants, des aides ménagères, des cours de soutien ou encore de la garde-malade. Certains organismes se montrent plus généreux que d’autres sur les assistances proposées.

L’accès à des réseaux de professionnels de la santé à des prix négociés : Vous aurez par exemple la possibilité d’aller chez un ostéopathe, ou dans un centre de thalassothérapie pour des prix moins importants que ceux du grand public.

Comparez les offres

Enfin, pour trouver la mutuelle individuelle la mieux adaptée à vos besoins, avec le meilleur rapport qualité/prix, vous n’aurez pas cinquante solutions. Il va falloir demander des devis et comparer les offres des différents organismes. En cliquant sur le lien ci-dessous, nous vous enverrons vers un comparateur fiable qui va vous permettre d’obtenir rapidement des devis.

Libre à vous par la suite d’utiliser ces devis gratuits, pour faire jouer la concurrence. Il vous sera possible de réduire le montant des cotisations parfois, et plus sûrement d’obtenir des garanties ou des services supplémentaires. Enfin, n’oubliez pas que vous pourrez résilier votre contrat si ce dernier ne vous convient pas. Il faudra cependant respecter certaines conditions.