Audition : quelle mutuelle a la meilleure réponse ?

Les troubles de l’audition, qu’il s’agisse d’une simple gêne ou d’une surdité bien plus importante, sont beaucoup plus répandus que l’on pourrait le croire. On ne compte pas moins de 8 millions de Français qui souffrent d’un manque de perception auditif et pas seulement chez les personnes âgées. Plus grave, parmi tout ce beau monde, moins de 20 % disposeraient d’un appareil adapté.

En effet, le prix des prothèses auditives est particulièrement élevé, et la Sécurité sociale ne rembourse que très mal ce poste de soin, à l’image de l’optique et des soins dentaires. On comprend donc facilement la réticence à consulter et s’équiper, c’est pourquoi la garantie audition de votre complémentaire santé doit être bien analysée et choisie en connaissance de cause.

mutuelle audition choisir

Comment sont remboursées les prothèses auditives par la Sécurité sociale

Il faut tout d’abord répondre à certaines conditions. Afin de ne pas être pénalisé sur le remboursement, il faut consulter un médecin spécialiste ORL. C’est lui qui vous fournira une prescription indispensable à une équipement auditif. Vous devrez ensuite choisir l’appareil et donc le fournisseur, parmi les modèles présents la Liste des Produits et Prestations (LPP). La Sécurité sociale ne prend en charge ces appareils-là, soyez donc vigilent notamment si vous désirez faire votre achat par internet, ce qui n’est évidemment pas conseillé.

Le régime obligatoire va prendre en charge la totalité des frais engendrés par la mise en place, la possession et l’utilisation d’une prothèse auditive. Que ce soit pour l’achat de l’appareil, les accessoires qui lui sont associés, mais aussi les séances d’étude et d’adaptation chez l’audioprothésiste, ou encore les séances de suivi ou d’éducation prothétique. Il y a des bilans complets à effectuer tous les 3 à 6 mois, et une initiation pour utiliser correctement l’appareil.

Tout est parfait donc… Sauf que la prise en charge de la Sécurité sociale est à hauteur de 60 % sur l’ensemble des soins et des prestations, mais surtout en se basant sur la base de remboursement des tarifs conventionnés, qui diffèrent en fonction de l’âge et de la pathologie, et qui sont surtout très éloignés des tarifs réels.

Quelques exemples de remboursements

Les patients de moins de 20 ans, et tous ceux souffrant d’une surdité totale ou partielle, sont plutôt bien lotie avec un forfait compris entre 900 et 1400€ selon les pathologies. Soit un remboursement compris entre 540 et 840€, ce qui est tout à fait correct. Les plus de 20 ans, sont remboursés à 60 % d’un tarif forfaitaire de 199,41€, soit seulement 119,65€. Pour eux, la facture est donc beaucoup plus lourde. En moyenne, un patient n’est au final remboursé qu’à 10 % des frais réels par la sécurité sociale, ce qui est évidemment très peu.

C’est d’autant plus vrai pour les accessoires, comme l’écouteur avec un tarif conventionné à 5,32€ ou un microphone à 9,17€ ou encore un vibrateur à conduction osseuse à 10,63€, qui en réalité s’achète entre 7 et 10 fois ce prix. Les embouts auriculaires, sont remboursés à 53,36€ pour les moins de 20 ans, et pour les plus 20 ans à seulement 4,91€, on est réellement très loin du compte.

Pour les frais d’entretien, c’est la même chose. La Sécurité sociale se base sur un forfait de 36,59€ remboursé à un taux de 60 % alors que très souvent le montant sera 4 à 5 fois plus élevé chaque année.

L’importance d’une bonne mutuelle audition

On comprend rapidement qu’à moins d’être jeune ou atteint par une cécité importante, les remboursements sont réellement très faibles, et ce sont les seniors qui en pâtissent. En effet, les plus de 55 ans sont logiquement plus touchés par une perte d’audition, et ils ne devront pas compter sur la Sécurité sociale pour une protection efficace.

Une complémentaire santé avec une garantie audition solide n’est alors pas du tout futile. Puisqu’elle va permettre de s’équiper correctement et de vivre donc plus confortablement. C’est réellement un poste à prendre en considération, dés nos 50 ans, même si on ne connaît aucun problème particulier. Il y a souvent une carence de quelques années pour débloquer le plafond maximum et il est donc préférable de s’y prendre assez tôt.

Des formules différentes selon les mutualistes

Comme souvent, les garanties et les formules sont différentes et il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. On peut trouver une garantie audition sur l’ensemble des mutuelles, que ce soient des complémentaires d’entreprise ou des mutuelles familiales, mais c’est évidemment les mutuelles senior qui proposent les protections les plus solides en terme d’audition, avec plusieurs niveaux de garanties ou des modules qui apportent annuellement un bonus ponctuel.

Selon l’assureur ou le mutualiste, vous trouverez un remboursement exprimé en %. Le calcul est alors effectué sur le tarif conventionné. Cette formule sera intéressante pour ceux bénéficiant des remboursements basés sur les tarifs conventionnés les plus hauts, c’est-à-dire les moins de 20 ans et les personnes souffrant d’une cécité partielle ou totale. Pour les autres, la plupart des remboursements ne sont intéressants qu’à partir d’un taux de plus de 300 % qu’on ne trouve pas chez tous les mutualistes.

La formule la plus claire et la plus appréciable reste donc le forfait. Selon le niveau de couverture vous aurez droit à 300€, 500€, voire 1000€ par appareil. C’est simple, compréhensible et on sait immédiatement ce qu’il nous reste à payer. Bien sûr, c’est un point important à contrôler au moment de souscrire, il faut s’assurer du plafond et des délais de carence qui sont parfois importants. Très souvent, on trouve des contrats qui offre un remboursement à 100 % du tarif conventionné auquel s’ajoute un forfait plus ou moins élevé. Selon le niveau de couverture choisi, le forfait sera compris entre 0 et 1000€.

La mutuelle fonctionne pour le remboursement des accessoires

C’est un point à ne pas négliger. Certaines complémentaires vont simplement rembourser le complément de la sécurité sociale, soit à 100 % du tarif conventionné. Ce n’est évidemment pas suffisant, notamment pour les embouts auriculaires. Il faut donc privilégier un contrat qui va rembourser les frais réels, ou bien un forfait annuel suffisant pour couvrir une bonne partie ou la totalité des dépenses.

Les points clés à ne pas négliger pour choisir sa mutuelle audition

Il est primordial de choisir une mutuelle qui va offrir soit un taux de remboursement important, au moins de 300 %, et on privilégiera si possible des formules avec un forfait. Le forfait doit être suffisamment important, au moins 500€ par appareil.

Il faut contrôler le plafond maximum. Certaines mutuelles ont un plafond relativement bas les premières années, qui va augmenter au fil du temps. C’est un moyen d’éviter les adhésions opportunistes.

Les tiers payant est évidemment indispensable pour une mutuelle audition. Vous n’aurez peut-être pas la possibilité d’avancer les frais très importants d’un appareillage dans leur totalité, et le fait de ne payer que votre reste à charge sera bien sûr plus réaliste. Il est également possible de trouver des mutuelles qui ont pour partenaires des audioprothésistes qui pourront alors vous proposer des prix négociés forcément plus attractifs. On peut ainsi gagner plusieurs centaines d’euros en prennant en compte les accessoires et l’entretien.

Enfin, prenez garde justement aux remboursements pour l’entretien du matériel ou pour le remplacement des accessoires. Un simple taux à 100 % ne sera jamais suffisant pour couvrir efficacement les dépenses. Préférez là encore un forfait annuel qui vous permettra une gestion simplifiée de votre budget.

Conclusion

C’est souvent le cas, mais pourtant il ne faut pas prendre la garantie audition à la légère. Si vous sentez que votre audition est moins bonne que lors de vos jeunes années, alors souscrivez rapidement à une mutuelle efficace pour pouvoir vous équiper rapidement sans que ce ne soit trop cher pour vous. Prenez votre temps pour analyser les offres, n’hésitez pas à réaliser des devis gratuitement et facilement grâce à notre comparateur de devis dont vous trouverez le lien ci-dessous. Plus vous aurez de devis, et plus vous aurez de chance d’obtenir un tarif négocié intéressant.

Pour les seniors, soyez réellement vigilant sur la garantie audition. L’appareillage est excessivement cher et très mal remboursé. Votre mutuelle va vous permettre alors de réellement gagner en confort de vie, car une mauvaise audition peut causer de nombreux problèmes, voire même vous éloigner socialement. Même si l’audition n’est pour l’instant pas un souci pour vous, il vaut mieux prévenir que guérir et donc correctement assurer ses arrières. On vous aura prévenu.